Martenot au fil du net...

Foix. Après-midi musicale pour les élèves - Ariège : Ladépêche.fr

Publié par Martenot

Voir en ligne :

http://www.ladepeche.fr/article/201...

Foix. Après-midi musicale pour les élèves

musique

Les élèves du Courbet ont pu voir les instruments de près./Photos DDM, Hugo Delcourt.

« Dès qu’on passe les portes, c’est silence. On n’éternue pas, on ne se gratte pas la tête… » Hier, plusieurs centaines d’écoliers venus de tout le département avaient rendez-vous à l’Estive pour assister à la répétition de l’Ensemble instrumental de l’Ariège. Samedi, ce dernier jouera, à 20 h 45, certainement pour la dernière fois sa « Symphonie de l’espace ».

« Vous allez voir sur scène des tuyaux bizarres. Il y a une clarinette contrebasse, une très grande flûte… », explique le compositeur de l’œuvre, Maxime Aulio, aux enfants. Ils ont également pu découvrir les ondes Martenot, un instrument inventé par un français qui date des années vingt. « Il s’agissait d’un des premiers instruments électroniques », souligne le compositeur. Ou encore le thérémine. Un instrument qui utilise des ondes. On en joue donc dans le vide. « C’est très visuel. On s’en sert beaucoup dans les films d’extraterrestres. Pour la « Symphonie de l’espace », il me fallait des sons spatiaux », affirme le compositeur.

Le but de ces rencontres est de faire découvrir aux jeunes enfants des instruments souvent non enseignés dans les écoles de musique ariégeoises. « C’est pour ça que nous avons prévu de faire monter des enfants sur scène afin qu’ils puissent voir les instruments de près », indique Josiane Le Tinevez, de l’Ensemble instrumental ariégeois.

Seul problème, peu de gens jouent de ces instruments en France. C’est donc un musicien de Paris qui accompagne l’ensemble pour chaque représentation.

Créée en 2009 pour le mondial de l’astronomie, la « Symphonie de l’espace » a connu un beau succès. « Nous avons joué à Toulouse, à Paris, à Carcassonne. C’est un spectacle très lourd. Il y a 65 musiciens et 50 choristes, beaucoup d’instruments exceptionnels », commente Josiane Le Tinevez. La représentation de samedi devrait être la dernière. Place maintenant à de nouveaux spectacles.