Le Martenot de concert

Toutes les versions de cet article : [français] [français]

Le Martenot de Concert numérisé

HAUTEUR et TESSITURE

Qualité de JUSTESSE :

la numérisation permet-elle une exactitude parfaite de hauteur ?

Le MARTENOT l’adopte, mais conserve les possibilités de micro intervalles que ce soit avec la bague, dont le jeu est parfaitement original, ou le clavier expressif (le vibrato est variable dans l’instant comme avec des cordes). Par ailleurs, il couvre toute l’étendue des sons audibles.

Ondes Martenot, le clavier

La touche de nuance du Martenot

ATTAQUES et NUANCES

Qualités de NUANCES :

C’est la pulpe du doigt (lieu privilégié de la sensibilité) qui, de la main gauche, assure par d’infimes variations de pression-dépression (comme l’archet sur la corde) toutes les nuances. La vigueur de la main autorise des attaques rapides et précises, même percutées.

DUREE et PUISSANCE

La qualité du souffle des ONDES est sans limites, sa PUISSANCE partant du silence permet de dominer un orchestre symphonique.


Bague d'un Martenot


TIMBRES

Qualité de subtilité dans les combinaisons des huit familles de timbres :

  1. TIMBRE ONDE, sonorités les plus pures,dépourvues d’harmoniques. Employé avec le jeu à la bague, qui se rapproche de la voix en vocalise, et avec une certaine durée de résonance, il symbolise la pureté, le caractère céleste, le calme, la sérénié, la méditation.
  2. TIMBRE PETIT GAMBE, sans imiter les cordes, il s’en rapproche.
  3. TIMBRE GAMBE, plus chargé en harmoniques.
  4. TIMBRE CORNET.
  5. TIMBRE CREUX, une certaine concordance avec la clarinette basse et le basson. Caractère champêtre dans la douceur. Assez violent et proche des cuivres dans la force.
  6. TIMBRE NASILLARD, dans la douceur évoque le hautbois, mais dans le « mezzo forte » se rapproche des instruments du Proche Orient.
  7. TIMBRE OCTAVIANT, au dessus.
  8. TIMBRE OCTAVIANT, au dessous ou parfois bruit blanc (souffle).

Ces huit familles de timbres sont combinables et dosables entre elles et se retrouvent dans les cinq premières séries sur huit du tableau des commandes de timbres. Imiter le timbre des instruments traditionnels n’a jamais été recherché mais au contraire créer des sonorités nouvelles sur une étendue qui va des infra-sons aux ultra-sons. Chacun des timbres peut être obtenu avec une résonance également variable au gré de l’interprète.

De plus, une pédale de timbres pemet un filtrage progressif des harmoniques de la combinaison choisie.


LES DIFFUSEURS SPECIAUX

La "Palme" Quasiment un instrument de musique en soi ( ses cordes résonnant par sympathie), est d’une délicatesse qui auréole particulièrement bien le Martenot.


Le "Métallique" Ce diffuseur apporte une richesse orientale aux Ondes Martenot, grâce à son système unique de mise en vibration du tam-tam.