Martenot au fil du net...

Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot | AgoraVox

Publié par Martenot

Voir en ligne :

http://www.agoravox.fr/article.php3...

Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot | AgoraVox

Les ondes Martenot s’inscrivent d’une manière très particulière dans l’histoire des instruments de musique. Appareil beaucoup plus atypique qu’on ne le croit généralement, il n’est pas un simple ancêtre, qui serait technologiquement dépassé, des synthétiseurs modernes. S’il continue d’être le seul instrument électronique admis au sein de l’orchestre symphonique ce n’est pas par hasard, et il mérite certainement un article dans cette série sur les instruments bizarres.

Les ondes Martenot dans l’histoire des instruments de musique :

Les instruments de musique ont d’abord commencé par utiliser les propriétés vibratoires et de résonance de matériaux qui permettaient de transformer de l’énergie mécanique en énergie sonore, c’est le principe de l’instrument "acoustique".

Avec l’invention des divers microphones, l’étape suivante a consisté à transformer des vibrations mécaniques (par exemple, celles d’une corde tendue) en un courant électrique ensuite amplifié, modifié et enfin restitué par un haut-parleur. Cette étape a donné naissance à un certain nombre d’instruments dits "électromécaniques" qui voient le jour, pour la plupart, dans l’entre-deux-guerres, mais qui se répandent vraiment dans les musiques populaires à partir des années 60. Ce sont la guitare électrique, l’orgue Hammond à roues phoniques, les pianos Fender, Wurlitzer, le Clavinet Hohner.

La troisième étape consiste à remplacer l’élément vibrant physique par des générateurs produisant directement un courant qui sera modulé par une série d’appareils (VCA, VCF, générateurs d’enveloppe, modulateurs en anneau, etc.) ensuite amplifié par un système de sonorisation. Cette étape donne naissance dans les années 70 aux orgues électroniques, puis, dans les années 80, aux premiers synthétiseurs dits « analogiques » qui offriront aux musiciens un accès à divers paramètres sonores de manière qu’ils puissent se fabriquer leurs sonorités et même imiter un certain nombre d’instruments acoustiques existants.

La quatrième étape sera l’introduction des technologies de l’information qui auront, (après la mise en place de la norme MIDI) des conséquences multiples : gestion des paramètres sonores et musicaux des synthétiseurs et surtout l’échantillonnage qui consiste à pratiquer un enregistrement numérique d’un son quelconque et de disposer d’appareils qui permettent de l’utiliser à l’aide d’un clavier où de logiciels informatiques.

Une série de schémas permet de résumer ce propos [1]

Les ondes Martenot s’inscrivent, on l’aura compris, dans une troisième étape. Sauf que cet instrument date des années 1930 et, s’il y a un ordre logique de dématérialisation progressive de la source sonore, il ne coïncide pas nécessairement avec ordre chronologique !

Les ondes Martenot ont eu, par exemple, un ancêtre inventé en 1919 par un Russe du nom de Lev Thérémine, certes très rudimentaire du point de vue de ses possibilités sonores, mais qui présentait une caractéristique vraiment extraordinaire : on jouait sans aucun contact physique avec l’instrument, il suffisait de se placer devant les deux antennes dont le boîtier était pourvu et d’agiter les mains dans le vide, on contrôlait la hauteur de la note de la main droite, en faisant varier sa distance par rapport à l’antenne verticale, et le volume de la main gauche en faisant varier la distance vis-à-vis de la deuxième antenne horizontale en forme de boucle. [2] Inversement les premières guitares électriques sont commercialisées dans les années 1930 et l’orgue à roues phoniques date de 1939… On ne peut donc pas vraiment dire que les instruments électromécaniques aient précédé les instruments électroanalogiques.

La manière dont est venue au jeune Maurice Martenot l’idée de son instrument mérite d’être racontée.

Déjà musicien, pendant la guerre de 14-18, il avait été affecté aux radio-transmissions sur ces nouveaux postes à lampes et à ondes courtes. Et c’est en entendant les tiouiiiuoutiiiou très purs qu’ils émettaient lorsqu’on modifiait la fréquence, qu’il eut l’idée d’essayer d’utiliser cette propriété pour un appareil à jouer de la musique. [3] La guerre finie, il va s’atteler à son invention qu’il présente pour la première fois en 1928. Elle fera l’objet de plusieurs prototypes successifs.

A cause de la mort de Maurice Martenot en 1980, puis du départ à la retraite de son assistant, la production s’était arrêtée en 1988. Mais l’instrument sous une forme améliorée est à nouveau fabriqué et disponible (depuis novembre 2001) sous l’appellation Ondéa.

Matériellement parlant les ondes Martenot se présentent sous forme d’un clavier de six octaves [4], d’un anneau autour d’un fil qui court le long du clavier qui permet des effets de glissendo, et de « diffuseurs » qui sont en réalité, pour trois d’entre eux, des haut-parleurs trafiqués : l’un excite des ressorts à la manière d’une réverbération, un autre met en vibration des cordes sympathiques et un autre, enfin, met en vibration un gong.

C’est un instrument monodique (ne pouvant émettre donc qu’une note à la fois) et les ondes que l’appareil utilise sont choisies par le constructeur, il n’y a pas de réel travail possible sur leur formation, seulement sur leurs combinaisons (au nombre d’une centaine), contrairement aux synthétiseurs.

Mais ce qui différencie fondamentalement les ondes Martenot de tout autre synthétiseur est l’interface entre le musicien et le son que produit l’instrument.

En effet, l’appareil comporte une commande de dynamique très particulière qui est une sorte de touche que l’on actionne de la main gauche, logée dans un tiroir que l’on ouvre pour jouer. Par pression plus ou moins forte, on obtient toutes les variations d’intensité allant du pianissimo au fortissimo. Un geste sec sur la touche produit un son percuté, comme le coup d’un archet sur un instrument à cordes. L’analogie avec le principe de l’archet est d’ailleurs flagrante : la main droite, que ce soit à l’anneau ou au clavier, ne fait que déterminer la note. Elle ne produit aucun son, pas plus qu’en pressant une corde sur le manche d’une guitare : il faut que la main gauche actionne en même temps cette commande hypersensible, comme la main droite du guitariste doit gratter ou pincer les cordes de la guitare.

C’est d’ailleurs très perturbant pour le débutant lorsqu’il est déjà musicien sur des instruments à cordes ou des claviers : pour les guitaristes ou les violonistes, par exemple, habitués (pour les droitiers) à déterminer la note de la main gauche et à la faire sonner de la main droite, les fonctions sont « à l’envers ». Et, pour le joueur de claviers, habitué à ce que ce soient les touches qui transmettent les impulsions de dynamique, ce n’est pas la main qui est sur le clavier qui le permet, mais l’autre ! A noter que le clavier étant mobile, la main droite peut exactement comme le violoniste produire un vibrato sur la note qu’il joue en « massant » la touche enfoncée… sauf qu’à nouveau ce n’est pas de la bonne main !

C’est donc la subtilité du jeu sur cet instrument, permettant une réelle « interprétation » par le musicien, associée à une certaine dose d’hétérogénéité du son qui résulte de la part mécanique de ces enceintes spéciales, qui lui ont donné des lettres de noblesse suffisantes pour être accepté au sein de l’orchestre symphonique.

Pour ce qui est du son produit par cet instrument, tout le monde a entendu des ondes Martenot dans Ne me quitte pas de Jacques Brel, mais dans une seule de ses possibilités, celle qui imite la scie musicale. Pour le reste, ce qui frappe est la complexité des sons obtenus qui, il faut bien le dire, tient cet instrument éloigné de la musique classique tonale et le réserve à la musique contemporaine, et aux bruitages où il excelle pour créer des ambiances (SF, fantastique, film policier, d’horreur et d’angoisse…). Cet instrument a un répertoire de près de 2 000 œuvres contemporaines et parmi les compositeurs les plus connus qui ont écrit pour lui on peut citer Olivier Messiaen, Darius Milhaud, Edgar Varèse, Arthur Honneger…

On trouvera absolument tout (sauf, bizarrement le détail des commandes qui permettent de générer les sons de base) sur les ondes Martenot sur ce site. De nombreux extraits musicaux et même une vidéo (un peu longuette, mais instructive…) sur une leçon d’ondes Martenot.

Il y a dans le monde une dizaine "d’ondistes", comme on les appelle.

Deux exemples de sonorités des ondes Martenot : extrait d’un concerto de Landowsky et d’Accalmies de Tamba.

[1] La cinquième étape, celle de la modélisation, en est encore à mon avis, à ses balbutiements ; on ne l’évoquera pas ici.

[2] Une version moderne de l’instrument est utilisée par J.-M. Jarre dans ses concerts.

[3] Comme quoi, même les guerres arrivent à stimuler les amoureux des arts…

[4] La tessiture totale de l’instrument est de presque neuf octaves par transposition.

par Léon mardi 20 mai 2008 Envoyer l’article 48 réactions Imprimer Ecrire un commentaire Articles de cet auteur

les commentaires les plus appréciés (cliquez dessus pour les visualiser)

maxim : bonjour Leon ... avant de faire ma sortie cycliste ,je n’ai pas résisté à l’ap... bonjour Leon ...

avant de faire ma sortie cycliste ,je n’ai pas résisté à l’appel de l’article ,ne serait ce que parce que j’ai toujours entendu parler de ces ondes Martenot sans savoir réellement à quoi ça pouvait bien ressembler ..

dans mon imagination ,je me représentais ça comme un genre de vibraphone avec des tubes de cristal accordés ; toujours est il que le son en est insolite et agréable .....

bonne idée en tout cas de nous présenter tout une gamme d’instruments originaux .

Réduire | Rejoindre le commentaire dans son contexte Méric de Saint-Cyr : Tu as raison Parkway mais j’irai encore plus loin que toi, même si ce n’est pas politico-agora... Tu as raison Parkway mais j’irai encore plus loin que toi, même si ce n’est pas politico-agoravoxiennement correct : Ce qui est incompréhensible, c’est que l’on puisse voter, ce qui, pour moi, est l’expression même d’un nivellement par le bas et un manque de respect pour la liberté d’expression.

Quand on n’aime pas, on explique. Mettre un plus ou un moins, comme des notes à l’école, c’est rabaisser le discours, rabaisser la valeur des idées exprimées au niveau du binôme désuet et rudimentaire "je divinise" ou "je condamne"…

En instituant cette stupidité (les "moinsages" et les "plussages") AgoraVox s’est rabaissé au niveau de la dictature de l’Audimat, la dictature du plus grand nombre. Dictature insupportable tant il est facile de démontrer qu’un seul peut très avoir raison et tous les autres tort…

Si on faisait voter les enfants à l’école en leur demandant par exemple ce qu’ils voudraient étudier, l’école ne produirait plus que des cancres et des illettrés.

Si les consommateurs votaient pour chaque aliment, à la longue on ne trouverait plus que des frites, des pizza, du cocacola et des hamburger à manger !

Et bien entendu, à moins que cet article sur les ondes martenot soit peu lu, je te parie que mon commentaire sera moinsé… Ça ne devrait pas tarder maintenant…

Réduire | Rejoindre le commentaire dans son contexte

tous les commentaires AFFICHER TOUS LES COMMENTAIRES MASQUES > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par maxim

bonjour Leon ...

avant de faire ma sortie cycliste ,je n’ai pas résisté à l’appel de l’article ,ne serait ce que parce que j’ai toujours entendu parler de ces ondes Martenot sans savoir réellement à quoi ça pouvait bien ressembler ..

dans mon imagination ,je me représentais ça comme un genre de vibraphone avec des tubes de cristal accordés ; toujours est il que le son en est insolite et agréable .....

bonne idée en tout cas de nous présenter tout une gamme d’instruments originaux .

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 6 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par La Taverne des Poètes

Maxim, tu connais pas les ondes Martinon de la Sarkoscie musicale ? On en trouve à Neuilly. Un instrument bizarre celui-là aussi, un "imbécile" dirait un certain...

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? -12 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par La Taverne des Poètes

Désolé, ce n’est pas moi qui ai fait ce 6ème vote, qui est négatif. Pour le prouver je fais le 7ème en positif. Autant clarifier, vu les tensions qui règnent sur ce site et les intentions que l’on prête facilement à ceux qu’on a dans le nez...Fermeture de la parenthèse. Bon article.

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? -7 Réponse de l’auteur de cet article > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Léon

A tous : je rappelle que pour voir le schéma en bas de page il faut cliquer dessus et l’agrandir (je me suis assez cassé la tête pour le faire, il serait dommage qu’on ne le voit pas !)

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 2 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par maxim

salut La taverne ...

Martinon ? ce serait pas un Breton des fois avec un nom pareil ?

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 1 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Le furtif

La première fois qu’elles sont restés dans mon souvenir c’était dans une chanson de Jacques Brel ...mais laquelle ? ? ?

Encore merci pour cet article original et personnel.

Furtif

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 3 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Philippe Renève

Furtif, c’est la Fanette, je crois.

Merci, Léon, pour ce rappel de sonorités étranges et prenantes : ces ondes sont limpides !

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 2 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Ægidius REX

Je voulais vous remercier, Léon, pour ce très beau travail.

Je suis un peu jaloux, je l’avoue, car mon article sur le latin n’a pas été accepté par la rédaction estimant qu’il n’avait pas de lien avec l’actualité alors qu’ils ont accepté votre série.

Tant pis, c’est de bonne guerre après tout, il faut accepter un peu d’arbitraire dans les décisions, cela n’enlève absolument rien à ces remarquables études que vous nous avez proposées.

Bien à vous.

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 2 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Ægidius REX

Je voulais vous remercier, Léon, pour ce très beau travail.

Je suis un peu jaloux, je l’avoue, car mon article sur le latin n’a pas été accepté par la rédaction estimant qu’il n’avait pas de lien avec l’actualité alors qu’ils ont accepté votre série.

Tant pis, c’est de bonne guerre après tout, il faut accepter un peu d’arbitraire dans les décisions, cela n’enlève absolument rien à ces remarquables études que vous nous avez proposées.

Bien à vous.

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Alexis Brunet

Merci pour cet article. Petite question, sur cette vidéo, le frangin Wilson joue un drôle d’instrument. J’ai toujours cru que c’était un Theremin. Mais ça ne ressemble pas à votre description. Pourriez vous m’éclairer ? http://curieux7oux.over-blog.com

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 2 Réponse de l’auteur de cet article > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Léon

Alexis, il ne s’agit pas du vrai Theremine qui ressemble à ça , mais d’une version moderne inventée par la marque moog, qui reprend le principe d’émission de l’onde musicale mais pas l’interface avec le système d’antennes qui permet d’en jouer sans le toucher..

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 3 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par zets

bonjour Léon, et merci pour l’article.

Sinon la Theremin de Moog, celle d’aujourd’hui, possède des antennes et se joue sans contact, elle ne ressemble pas à celle de la vidéo.

A essayer tout de même, c’est absolument trippant pour qui a des oreilles de musicien (sinon c’est injouable).

(prévoir un bon multi-effet !)

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 2 Réponse de l’auteur de cet article > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Léon

C’est donc l’instrument dont se sert J.M. Jarre sur Scène, je présume....

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Yohan

@Aegidius

A ce propos, je voudrais bien que l’on m’explique de que signifie " sujet qui n’est pas en lien avec l’actualité".

Si ces termes leur signification vraie, alors, je préfèrerai qu’AVOX fasse l’actualité plutôt qu’il ne la suive comme un mouton.

et perso, j’aurais bien aimé lire votre article malgré tout

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 3 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Yohan

@ Désolé Léon de couper ce fil

merci pour ce travail fouillé et intéressant

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 2 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Ægidius REX

Merci de votre soutien.

Cet article essentiellement ludique s’intitule "Le cerveau latin" et explique comment un tel cerveau raisonne en temps réel à l’audition d’une phrase. C’est très original et je crois que personne n’a vu le problème de cette manière.

Je ne sais absolument pas pourquoi ils n’en n’ont pas voulu. Mais il est vrai aussi que je fais régulièrement dans le politiquement incorrect dans mes commentaires politiques (ça m’amuse de voir qu’au lieu de répondre sur le fond, on se répand en insultes et en jugements sur la personne que précisément personne ne connaît), je suppose donc qu’on me sanctionne indirectement de cette manière.

Il se trouve que j’ai perdu Internet récemment sinon j’aurais peut-être demandé la permission à Léon d’accueillir ici mon texte, même si ça n’a rien à voir avec le sujet (ça n’aurait pas été la première fois qu’un article refusé soit présenté de cette manière), ne serait-ce que par respect pour les lecteurs. Mais je ne puis le faire n’ayant pas Internet et sévissant dans ce qu’on appelle cyber.

Et comme l’a vu un internaute, les notations sont d’une rare bêtise. Il est facile de voir que suite à une erreur, j’ai envoyé mon compliment deux fois croyant qu’il n’était pas passé la première fois car la machine s’est mise erreur et que plusieurs minutes après, le texte n’était toujours pas visible. Or, deux textes identiques comportent des notations différentes, ce qui est un non-sens absolu. En finira-t-on un jour avec ce système scolaire ? J’en reviens toujours et encore à mon dicton : une seule chose est infinie, c’est la connerie.

Quoi qu’il en soit, merci à vous et bravo à Léon pour cette belle série.

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par JL

Très beau travail en effet, passionnant et instructif. Comme une guitare électrique ou les synthés modernes, le son est un son électroacoustique ... Cela explique peut-être pourquoi il a séduit il y a un demi siècle des oreilles qui n’y étaient pas habituées, et pourquoi il est accepté aujourd’hui par des oreilles qui ne font le plus souvent pas de différences avec un son naturel ?

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 3 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Bernard Dugué

bravo pour ce billet, il faudra créer l’association de protection des espèces instrumentales en voie de disparition

Une suggestion, pour percevoir la magie des ondes Martenot, Turangalila de Messiaen

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 1 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par ZEN

Je ne suis pas très musique électronique , mais j’apprécie Varèse et ses explorations musicales fascinantes.

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 2 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par parkway

ce qui est incompréhensible, c’est le ou les gens qui votent négatif un tel article ? ? ?

ce doit être un con préhensible...

mais léon, vous connaissez la musique !

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 1 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Méric de Saint-Cyr

Tu as raison Parkway mais j’irai encore plus loin que toi, même si ce n’est pas politico-agoravoxiennement correct : Ce qui est incompréhensible, c’est que l’on puisse voter, ce qui, pour moi, est l’expression même d’un nivellement par le bas et un manque de respect pour la liberté d’expression.

Quand on n’aime pas, on explique. Mettre un plus ou un moins, comme des notes à l’école, c’est rabaisser le discours, rabaisser la valeur des idées exprimées au niveau du binôme désuet et rudimentaire "je divinise" ou "je condamne"…

En instituant cette stupidité (les "moinsages" et les "plussages") AgoraVox s’est rabaissé au niveau de la dictature de l’Audimat, la dictature du plus grand nombre. Dictature insupportable tant il est facile de démontrer qu’un seul peut très avoir raison et tous les autres tort…

Si on faisait voter les enfants à l’école en leur demandant par exemple ce qu’ils voudraient étudier, l’école ne produirait plus que des cancres et des illettrés.

Si les consommateurs votaient pour chaque aliment, à la longue on ne trouverait plus que des frites, des pizza, du cocacola et des hamburger à manger !

Et bien entendu, à moins que cet article sur les ondes martenot soit peu lu, je te parie que mon commentaire sera moinsé… Ça ne devrait pas tarder maintenant…

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 4 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par parkway

d’accord avec vous méric de st cyr,

mais c’est oublié qu’il y a aussi des gens qui font la différence entre une critique et une opinion.

et ça c’est pas évident à mettre en pratique sur un forum.

il ne reste plus qu’à faire confiance aux gens tant soit peu intelligents et à relativiser pour les autres.

Quand on lit depuis un certain temps les articles et les commentaires, on arrive à faire des progrès en la matière...

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Philippe Renève

Méric,

Bien d’accord avec vous. J’avais moi aussi suggéré une suppression de ces votes ; il serait bien plus intéressant d’avoir, comme dans certains forums, la possibilité de manifester son intérêt pour un article ou un commentaire en lui attribuant un point de sympathie, dont le total montrerait le bon accueil des lecteurs, ou leur réserve.

Mais la faculté de voter négativement ne fait qu’inciter à des réactions primaires de rejet, qui éloignent d’un débat intelligent.

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? -1 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Philippe Renève

Parkway,

Ne t’en fais pas, ce n’est qu’un pangnâ qui s’est trompé de sens pour voter sur l’article de Léon !

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par rocla (haddock)

Méric de Saint-Cyr ,

Ci-joint , je n’ aime ni plusser ni moinser , je trouve votre intervention positive , ce malgré le fait que nous n’ ayons tété présentés .

Rocla

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 2 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par rocla (haddock)

Très bon papier sur les ondes Martenot , à noter cependant que si l’ inventeur s’ était appelé Dulation...

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 1 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par rocla (haddock)

http://www.dailymotion.com/vid...

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Philippe Renève

Merci, Haddock, de cette vidéo intéressante.

Une particularité majeure des ondes Martenot me semble être que "l’attaque" de chaque note est très douce, sans montée brusque, comme dans les musiques baroques (j’en vois venir un, là).

Cette douceur, qui rapproche ces sons de la voix humaine utilisée sans attaque dure, est me semble-t-il pour beaucoup dans leur côté étrange : souvent, on perçoit ce son au début comme s’il venait de très loin et se rapprochait, en "ondulant" ensuite plus qu’en créant une mélodie bien découpée.

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 Réponse de l’auteur de cet article > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Léon

Philippe,l’attaque est comme le veut le musicien, elle peut aussi être très brutale. C’est justement la variété infinie des nuances qui fait le charme de cet instrument.

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 1 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Le furtif

Philippe tu pourrais bien avoir raison pour la Fanette mais pour les attaques et le baroque je ne pense pas....même pas du tout...

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 1 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Philippe Renève

Furtif,

La Fanette, sûrement.

En revanche, cher musicologue, j’ai dit baroque peut-être un peu vite, mais à une certaine époque (plutôt XVIIe alors ?), n’était-il pas de bon ton d’attaquer, au moins pour les cordes, les notes de manière progressive, en un crescendo élégant ? Et considérée comme vulgaire toute attaque agressive ?

Il me semble que certaines interprétations, de Savall notamment, sont bien dans ce sens, non ?

A te lire.

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Le furtif

Je ne suis pas musicologue mais siestologue....

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 Réponse de l’auteur de cet article > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Léon

La formation est longue ?

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Le furtif

La volonté , Léon.....la volonté.

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Philippe Renève

Inébranlable, celle du Furtif.

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Avatar

A Léon,

Merci pour votre article sur un instrument injustement méconnu. J’étais minot lorsque j’ai découvert cet instrument au son si particulier et, à l’époque, je trouvais sa tonalité aquatique, comme la voix d’une ondine, il m’avait envouté.

Bravo pour la série sur les instruments bizarres.

Et bonne continuation.

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 2 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par rocla (haddock)

Quelqun saurait où se procurer un Theremin ?

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? -2 Réponse de l’auteur de cet article > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Léon

Cap’tain : j’en ai vu un vendre ici ! (version transistorisée de Moog)

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? -1 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Philippe Renève

Pfuuuhh… Ce Léon, il a réponse à tout ! Quelle efficacité…

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? -1 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par rocla (haddock)

OK Léon ,

j’ ai vu le prix , que faut-il comme énergie ? 12volt , 220 combien de Watts pour faire fonctionner ? , est ce le modèle où l’ on joue main gauche et main droite ,

Peut-être pour Noèl ...

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 Réponse de l’auteur de cet article > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Léon

Oui, c’est le modèle que l’on joue en agitant les mains en l’air, on voit les deux antennes. Pour ce qui est de l’alimentation, je suppose que c’est du 220 V.Mais ne pas oublier qu’il faut l’amplifier, le brancher sur une sono quelconque de la puissance que vous voulez, suivant que vous voulez pourrir la vie de vos voisins ou pas.

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 Réponse de l’auteur de cet article > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Léon

A Kolge : je n’ai pas connaissance d’un émulateur pour ondes martenot.

Elles sont fabriquées sus la marque Ondéa par la société SEAM au Plessis-Bouchard dans le 95 .

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 Réponse de l’auteur de cet article > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Léon

Quant au prix je n’en ai pas la moindre idée...

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 oui mais votre ordinateur est passé par là

par brieli67

http://www.ubikmusic.com/midir...

vous trouverez plein d’utilities en free ware..... pour faire résonner votre carte son et vous faire plaisir.

sans nul doute Banda Azul et Julio Cézar est le meilleur d’entre nous tous

http://www.geocities.com/Paris...

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par papy

Une série super intéressante, il ne faudrait pas que ça se perde

As-tu un site où on peut retrouver l’ensemble pour le consulter au besoin, je connais beaucoup d’amateurs et puis j’ai loupé quelques articles

En tout cas, merci car ça nous change de beaucoup de conneries sur l’actualité

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 Réponse de l’auteur de cet article > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Léon

J’ai bien un site mais je n’yai pas encore mis ces articles. Il y a juste un renvoi sur ma fiche d’auteur sur Agoravox. Il n’y a pas que les articles de cette série, mais on les retrouve facilement.

Je ne sais pas si je vais en faire encore beaucoup. Pour l’instant, quatre de plus en préparation, mais après ?

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 1 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par kolge

Le son des ondes martenot état électronique et diffusé par HP, existe-t-il des simulateurs type synthé ou module cubase pour en jouer ?

En trouve-t-on encore des vrais et si c’est le cas, combien ça coûte, qui les fabrique ?

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? -1 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

par Iwaya Sumire

Bon article, très instructif, merci !

Parmi les musiciens contemporains jouant des Ondes Martenot, on peut citer Jonny Greenwood (multi-instrumentaliste connu principalement pour son travail au sein de Radiohead). Par exemple les deux morceaux suivants : www.youtube.com/watch et www.youtube.com/watch

Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

commentaire constructif ? 0 AFFICHER TOUS LES COMMENTAIRES MASQUES Laisser un commentaire

Pour commenter sur AgoraVox, il est conseillé de s’identifier au préalable en créant un compte

Chaque commentaire pourra être voté par tout lecteur et se replier sur soi-même en fonction du statut de son rédacteur :

  • commentaire d’un nouveau rédacteur (gris) : score de -10
  • commentaire d’un rédacteur qui a déjà publié (bleu) : -15
  • commentaire de l’auteur de l’article (vert) : - 25

Pour plus d’informations ou pour signaler un bug, contactez-nous

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Login : [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Auteur de l’article Léon (Montpellier)

Enseignant en sciences économiques, à le retraite depuis peu, j’ai été également musicien, compositeur et arrangeur durant une dizaine d’années. Je me suis intéressé à l’économie des biens immatériels, et à cette discipline que l’on appelle la bio-économie, ou l’économie thermodynamique, dont les représentants en France sont des gens comme René Passet, Serge Latouche, et quelques autres.

Les derniers articles de l’auteur Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot Les instruments bizarres (4) : la viole d’amour Les instruments bizarres (3) : Glassharmonica et « Cristal Baschet » Les instruments bizarres (2) : l’arpeggione Les instruments bizarres (1) : la trompette marine Chômage des seniors : l’hypothèse soixante-huitarde ? à lire sur le même thème Musique -Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot

Les ondes Martenot dans l’histoire des (...)par Léon -Le Rock Dans Tous Ses Etats fête ses 25 ans

Réputé pour son ouverture musicale, le RDTSE qui ouvre la (...)par Arnaud Mouillard -Les instruments bizarres (4) : la viole d’amour

Lorsque l’on observe l’histoire des (...)par Léon Enquête sur l’Agora

fondation agoravox Enquetes agoravox SONDAGE

Soutenez-vous les blocages des ports par les marins-pêcheurs qui protestent contre la hausse des prix des carburants ?

Oui Non

Résultats  :: Nos sondages

espace modération des articles Les derniers commentaires 21/05

13h14 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot ... Bon article, très instructif, merci ! Parmi les musiciens contemporains jouant des Ondes Martenot, on peut citer Jonny Greenwood (mul ... par Iwaya Sumire

21/05

11h44 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot ... Inébranlable, celle du Furtif. ... par Philippe Renève

21/05

08h10 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot ... La volonté , Léon.....la volonté. ... par Le furtif

20/05

21h59 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot ... La formation est longue ? ... par Léon

20/05

21h57 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot ... Je ne suis pas musicologue mais siestologue.... ... par Le furtif

20/05

20h47 > Les instruments bizarres (5) : les ondes Martenot ... Quant au prix je n’en ai pas la moindre idée... ... par Léon

Autres thèmes Culture et Loisirs

Etonnant

Extraits d’ouvrages

Infos Locales

Parodies

People

Religions

Science et Techno

Sport QUI SOMMES NOUS Présentation du projet

Politique éditoriale

Les fondateurs

Revue de presse

Les rédacteurs

Le comité de rédaction

Historique

Guide du journalisme citoyen :

conseils en écriture

Supprimer mon compte

Contactez-nous

Nouveautés du site Le réseau AgoraVox

En ce moment sur AgoraVox.TV

Inédit de Rimbaud : Nabe lit "Le Rêve de Bismarck"

Kasparov attaqué par un pénis volant !

Fin des 35 heures : Raffarin corrige Devedjian

Violences racistes en Afrique du Sud : 22 Zimbabwéens tués

SOS femmes mal draguées

David Trezeguet : la fin d’une belle histoire en Bleu AGORAVOX UTILISE LES TECHNOLOGIES DU LOGICIEL LIBRE : SPIP, APACHE, LINUX, PHP, MYSQL, FCKEDITOR, DEW PLAYER. SITE OPTIMISE POUR LE NAVIGATEUR FIREFOX

UN SITE D’AGORAVOX NETWORK