carte du monde
Warning: Illegal string offset 'id_auteur' in /home/federatigu/www/plugins/auto/cache_cool/cache_cool_options.php on line 50

Martenot au fil du net...

Lutheries Acoustique Musique

Publié par Jean-Louis MARTENOT

Voir en ligne :

http://www.lam.jussieu.fr/Instrumen...

Lutheries Acoustique Musique

Présentation Générale

Instruments de musique et voix

Touche d’expression de l’Onde Martenot

Les Ondes Martenot sont l’un des plus anciens instruments de musique électronique (le premier modèle datant de 1928). Très schématiquement, le son est généré par un oscillateur hétérodyne, dont la fréquence est déterminée par la main droite de l’instrumentiste via un clavier ou un ruban ; les différents timbres sont obtenus en modifiant la forme du signal oscillant (sinus, signal carré, triangulaire, etc) ; enfin, la main gauche de l’Ondiste réalise une modulation d’amplitude du signal audio en appuyant sur la touche « d’expression »(photo de gauche ci-dessous). Plus d’informations sur cet instrument sont disponibles ici.

Cette touche d’expression permet de contrôler d’une façon particulièrement sensible, non seulement l’intensité et la durée des notes, mais aussi les attaques. Cette touche fonctionne comme un rhéostat variable : en appuyant sur la touche, on écrase un petit sac contenant une poudre partiellement conductrice (photo de droite ci-dessus) ; sa résistance électrique diminue alors fortement et l’intensité du son augmente (selon le même principe que les microphones à charbon). Élément clé du fonctionnement des Ondes, cette poudre se dégrade malheureusement dans le temps, et menace aujourd’hui la pérennité de l’instrument.

Nous avons entrepris un travail expérimental consistant à mesurer simultanément (et en condition de jeu) l’enfoncement et la force du doigt sur la touche, ainsi que les signaux électriques en amont et en aval du sac. On a ainsi pu caractériser le fonctionnement de la touche : il s’agit d’un système qui présente une forte dynamique (≥ 40dB) et un « temps de réaction » quasi-instantané (≤ 3ms) ; on observe que le contrôle du geste musical est obtenu par un couplage astucieux entre le comportement mécanique et le comportement électrique de la touche. Les détails de ce travail sont disponibles ici.

Par ailleurs, en collaboration avec le laboratoire de recherche de la Cité de la Musique, on entreprend de retrouver empiriquement la recette de la « poudre Martenot » (plus d’informations ici.) © 2010 LAM | webmaster@lam.jussieu.fr| XHTML 1.1 | CSS | design by dcarter