Martenot au fil du net...

Radio France > Orchestres, choeurs et concerts > Fantastique > Portrait

Voir en ligne :

http://www.radiofrance.fr/chaines/o...

Radio France > Orchestres, choeurs et concerts > Fantastique > Portrait

parution du 12/06/2006

n° 179

Michel Piquemal

© dr

Des maîtrisiennes et des maîtrisiens se souviennent (2)

12 Juin 2006

Nombreux sont les anciens maîtrisiens, et surtout les anciennes maîtrisiennes de Radio France, qui ont ensuite mené une belle carrière musicale. Nous avons demandé à trois anciennes et à deux anciens de nous rappeler leurs souvenirs : Isabelle Poulenard continue à interpréter magnifiquement le répertoire baroque ; Laurence Monteyrol chante aujourd’hui au sein du Chœur de Radio France ; Claudie Lebozec fit autrefois partie des Djinns ; Philippe Roturier a choisi la musique instrumentale et les variétés ; Michel Piquemal a fondé un ensemble vocal... et fut le professeur d’Isabelle Poulenard.

suite de notre rubrique : "Des maîtrisiennes et des maîtrisiens se souviennent".

Michel Piquemal :

je dois tout à la Maîtrise

« J’ai toujours souhaité faire de la musique. A l’école primaire je participais à des spectacles, je chantais volontiers, et c’est Françoise Deslogères, qui était professeur à Boulogne et jouait des ondes Martenot, qui a proposé à mes parents de me faire entrer en classe de 6e à la Maîtrise de la RTF. C’était en 1959, et j’ai suivi le mi-temps pédagogique tel qu’il est toujours pratiqué aujourd’hui : études générales le matin, études musicales l’après-midi. J’ai le souvenir d’avoir reçu une excellente formation grâce à des professeurs hors du commun auxquels je dois tout : Mme Kiehl, Elsa Ruhlmann, qui était chanteuse et dont le père est mort au pupitre de l’Opéra alors qu’il dirigeait Wagner ; Roger Calmel, notre professeur d’histoire de la musique et d’écriture ; et Jacques Jouineau, bien sûr, qui était notre chef de chœur et nous faisait travailler la polyphonie.

Comme j’avais une jolie voix, j’ai pu faire également un certain nombre d’enregistrements pour la radio et des concerts en soliste. J’ai eu le bonheur de créer le Ventriloque de Landowski, l’Enfant à l’étoile de Bécaud sous la direction de Georges Prêtre, Amahl et les visiteurs de la nuit de Menotti à Metz, etc.

J’ai subi la mue comme tous les garçons et à quinze ans, la mort dans l’âme, j’ai dû arrêter de chanter, tout en continuant cependant à étudier l’écriture avec Roger Calmel (qui plus tard a composé plusieurs partitions pour moi) et à préparer le professorat. Puis Jacques Jouineau a éprouvé le besoin d’avoir des assistants et c’est ainsi que nous avons été choisis, le regretté Daniel Huzard et moi, pour travailler à ses côtés. Parallèlement, grâce à Denise Duval je me suis remis au chant, tout en commençant à mener une activité de chef de chœur (c’est à cette époque que j’ai fondé le Chœur Vittoria d’Argenteuil). Mais il fallait faire des choix, et je suis resté à la Maîtrise en tant que professeur de chant. J’ai eu de jeunes élèves de talent, dont certaines font une belle carrière : Isabelle Poulenard, Sandrine Piau, Nora Gubish, Norah Amsellem, Sophie Marin-Degor, etc. Puis, en 1987, au moment où j’ai été nommé professeur au Conservatoire de Paris, il m’a fallu quitter mon poste à la Maîtrise, faute de pouvoir tout assumer simultanément.

Aujourd’hui, j’ai conscience d’avoir vécu, en tant qu’élève puis en tant que professeur, une longue et très belle expérience. La Maîtrise est une école exceptionnelle par le sens de la rigueur et de la discipline qu’elle donne aux enfants et par ce privilège que représente le fait de chanter en compagnie des orchestres de Radio France et des plus grands chefs. »

Propos recueillis par Christian Wasselin

Le concert anniversaire de la Maîtrise, qui aura lieu le 20 juin à 20h, salle Olivier Messiaen, sera diffusé le mercredi 28 juin à 20h sur France Musique.

en savoir plus sur le concert-anniversaire du 20 juin