Martenot au fil du net...

Martenot : Introduction et diffusion de la méthode de ce nom au Canada - L’Encyclopedie canadienne

Publié par Martenot

Voir en ligne :

http://www.thecanadianencyclopedia....

Martenot : Introduction et diffusion de la méthode de ce nom au Canada - L’Encyclopedie canadienne

Créée par le pédagogue français Maurice Martenot (Paris, 1898-1980) - également inventeur de l’instrument électronique portant son nom (voir Ondes Martenot) - cette méthode d’éducation musicale fut introduite au Québec en 1954. Ses principes ont trouvé une première application dans la formation des jardinières d’enfants à l’Institut pédagogique de la Congrégation de Notre-Dame à Montréal. La méthode tend à susciter chez les professeurs une prise de conscience des différences considérables, du point de vue éducatif, entre tous les éléments qui matérialisent la musique et ce qu’est la musique elle-même. Elle vise à « libérer, épanouir, respecter la vie tout en inculquant les techniques » et s’attache autant à développer les qualités personnelles de ceux qui l’appliquent qu’à transmettre une technique pédagogique. Les principes fondamentaux d’éducation musicale selon Martenot peuvent être appliqués au dessin et à la danse aussi bien qu’au solfège et au piano. Basés sur les « trois temps Montessori », à savoir l’imitation, la reconnaissance et la reproduction, ils se situent à l’opposé des méthodes traditionnelles en ce qu’ils explicitent le processus du passage du sensoriel à l’acquisition des connaissances.

De 1965 à 1971, un enseignement de ces principes, dans leur dimension de l’éveil des facultés musicales en vue d’une application par le solfège dans les classes, fut donné par l’auteur dans des sessions de formation de maître à l’École normale de musique à Montréal. Sa soeur, Ginette Martenot (née à Paris, 1902), diffusa l’aspect particulier de la méthode ayant trait à la pédagogie du piano à l’Université Laval (cours d’été) à cinq reprises entre 1959 et 1971. La méthode Martenot est principalement connue en France, en Espagne, au Portugal, ainsi qu’au Québec et en Amérique du Sud. Un diplôme supérieur Martenot est décerné en France alors qu’au Québec, des attestations d’études furent remises par l’École normale de musique. Dans le cadre du programme d’éducation musicale, l’UQAM dispense des cours sur les différentes méthodes d’enseignement de la musique, dont la méthode Martenot. Les enseignants ont notamment à leur disposition deux volumes de base par l’auteur : Les Principes fondamentaux d’éducation musicale et leur application et Se relaxer (Paris 1977), cinq disques des Jeux musicaux Martenot (La Pléiade P-3107-11), des volumes de solfège et un matériel didactique approprié. Le matériel pédagogique Martenot est publié aux Éditions Magnard. L’enseignement du solfège à l’École préparatoire de musique de l’UQAM et dans les écoles affiliées est basé sur la pédagogie et le matériel didactique Martenot. Maurice Martenot a eu parmi ses élèves les Canadiens Jean Laurendeau et Gilles Tremblay.

Auteur Marcelle Corneille


Bibliographie

Rapport de la Commission royale d’enquête sur l’enseignement des arts dans la province de Québec II (Québec 1969).