Martenot au fil du net...

Ttes Raides (Les) - Fragile | critique musique

Publié par Martenot

Voir en ligne :

http://musique.krinein.com/Tetes-Ra...

Têtes Raides (Les) - Fragile | critique musique Annoncer sur krinein ?

Musique > Têtes Raides (Les) - Fragile

Têtes Raides (Les) - Fragile

par Zdenek Chercher sur amazon.fr

Groupe : Les Têtes Raides

Maison de disque : Jamais j’dégueule / Warner Music

Année de parution : 2005

Têtes Raides (Les) - Fragile

Têtes à têtes

Identité qui réside également dans les contributions vocales et textuelles de Christian Olivier. Une voix de stentor (et à l’accent anglais à tronçonner qu’on adore) qui s’épanche d’écrits souvent énigmatiques, toujours poétiques (entre rugosité du parler franc et automatisme des esprits libres), parfois vindicatifs (le frénétique Constipé) mais diaboliquement nécessaires. En prime, la bande offre une mise en sons d’un indispensable Boris Vian (Je voudrais pas crever, à l’appropriation habitée) et d’une moins connue Joyce Mansour, auteure égyptienne tout aussi percutante et débridée (Chanson pour pieds). Question organes vocaux, on remarque aussi cette habitude de la multiplicité déglinguée, à l’image de Latuvu où viennent s’époumoner Rachid Taha, Didier Wampas, Mika Pusse, l’hallucinée Jasmine Vegas et la voix de The Ex. On rencontre d’ailleurs le (cultissime) groupe punk néerlandais sur l’enflammé et rageur De kracht et ses crescendos bruitistes. Et pour en finir avec les invités, on ne manquera pas de souligner les arrangements (d’une belle et funeste mélancolie) opérés par Romain Humeau (Eiffel en solitaire) sur L’Oraison, ou la participation de Christine Ott aux ondes Martenot sur Le Raccourci. En bonus de ce disque qui se suffirait à lui-même, on appréciera le DVD et son documentaire sur l’enregistrement de cette nouvelle galette (des slips, des délires, des collaborations...).

Bien loin du rock bastringue qui fait les grands jours des néo-hippies et autres chanteurs de camping, les Têtes Raides suivent une voie pavée d’exigence et de liberté de ton décalée. En perpétuel renouvellement tout en creusant leurs propres sillons, ils font du plus simple appareil un bouillonnement créatif, et demeurent parmi les indétrônables/impérissables du rock français (car c’est bien de rock qu’il est question). Fragile rejoint sans effort nos favoris, aux côtés des Oiseaux, de Mange tes morts et Chamboultou.

Les Têtes Raides - Fragile

1.Je préfère

2.Fragile

3.Je voudrais pas crever

4.Latuvu

5.L’Oraison

6.Je préfère cpomprendre

7.We gonna love me

8.Lové-moi

9.Constipé

10.Le Raccourci

11.Houba

12.Les Animaux

13.Chanson pour pieds

14.Je comprends

15.De krach

Zdenek

le 07/11/2005

Réagir à la critique de Têtes Raides (Les) - Fragile sur le forum